Comments

« Aimez vos ennemis » -l’exemple frappant de Martin Luther King Jr.

51i-xaRKEZL._AA278_PIkin4,BottomRight,-47,22_AA300_SH20_OU15_C’est quand les noirs ont boycotté les autobus, dans la ville raciste de Montgomery, Alabama, que Martin Luther King Jr. a été propulsé au leadership d’un des plus grands mouvements anti-raciste jamais vu.  Dans son autobiographie, King Jr. explique la motivation profonde du mouvement :

« Dès le début, notre philosophie de base a été celle connue plus tard sous les divers noms de: ‘résistance non-violente’, ‘non-coopération’ et ‘résistance passive’.  Mais durant les premiers jours du boycott, aucune de ces expressions n’était employée; la phrase entendue la plus souvent était « l’amour chrétien ».  C’est le sermon sur la montagne, plutôt qu’un principe de non-violence, qui a inspiré initialement les noirs de Montgomery à l’action sociale.  C’est Jésus de Nazareth qui a motivé les noirs à protester en utilisant les armes créatives de l’amour… en d’autres mots, Jésus a fourni l’esprit et la motivation alors que Gandhi a fourni la méthode » (p. 67)

C’est cet amour puissant de Jésus qui a permit à Martin Luther King Jr., et qui peut aussi nous permettre à nous, d’aimer nos ennemis.  Après qu’une série de bombes aient éclatées à des points névralgiques du mouvement le 28 janvier 1957, incluant sa propre maison, voici ce que King Jr. a dit à la foule:

1-19-Martin-Luther-King-ftr « nous ne devons pas rendre la violence sous aucune condition.  Je sais que c’est une directive difficile à suivre, surtout en considérant qu’on a été victime de pas moins que 10 bombes.  Mais voilà la voie de Christ; c’est le chemin de la croix.  Nous devons, d’une façon ou d’une autre, croire que la souffrance imméritée est rédemptrice. »  Ensuite, puisque c’était un dimanche matin, j’ai encouragé les gens à retourner à la maison et se préparer pour l’église.  Ils se sont graduellement dispersés. » (p. 103)