Personne n’a été autant aimé ou détesté que Jésus.

Ce n’est pas surprenant, puisqu’il est l’être humain le plus célèbre de toute l’histoire de l’humanité. Une énorme quantité de musique, d’œuvres d’arts et de livres a été créée à son sujet, plus que pour n’importe qui d’autre sur la planète. Même notre calendrier commence avec sa vie, séparant le temps en deux : avant Jésus-Christ et après Jésus-Christ.

C’est normal qu’une telle personne s’attire autant d’amis que d’ennemis.

Et la majorité des gens ont une certaine conception de qui est Jésus, que ce soit tiré de la T.V. ou des films, de leur expérience avec l’église et la catéchèse, ou de l’internet, ou simplement du bouche à oreille.

Mais ce n’est pas parce qu’on a certaines idées sur Jésus qu’on le connaît nécessairement.

À Ecclésia, tout revient à Jésus –et la seule façon d’apprendre à connaître Jésus est de comprendre ce que la Bible dit à son sujet, incluant ce qu’il a dit sur lui-même.

L’histoire de Jésus.

Il est né en Israël à l’époque de l’empire romain, dans une famille juive pratiquante. Jusqu’à l’âge de 30 ans, il a travaillé comme charpentier. Puis, il a tout quitté pour parcourir les villes et villages de son pays. Il disait venir de Dieu pour renouveler le monde, comme les prophètes juifs l’avaient annoncé, et il invitait tous à le suivre (Marc 1 :14-15). Pendant 3 ans, ses paroles simples et profondes, son amour inégalé et ses pouvoirs miraculeux ont marqués sa génération (Marc 1 : 21-45), particulièrement la petite bande qui avait tout quitté pour le suivre (Marc 3 :13-19). Et c’est précisément ce qui a provoqué la haine des autorités religieuses et politiques, qui se sont organisés pour le faire crucifier, croyant ainsi briser le mouvement déclenché par Jésus. C’est ici que l’histoire prend une tournure complètement inattendue, puisque 3 jours après avoir été crucifié, Jésus est revenu à la vie. Des centaines de personnes l’ont vu, ont mangé et parlé avec lui (1 Cor. 15). Pendant plusieurs semaines après sa résurrection, Jésus expliquait à ses disciples le sens de sa mort et de sa résurrection : ôter la culpabilité des hommes et inaugurer le renouvellement du monde. Il leur confiait aussi de poursuivre cette mission parmi toutes les nations, jusqu’à ce qu’il revienne. Il a ensuite été enlevé sur les nuées et cette histoire de Jésus a été annoncé depuis comme une bonne nouvelle pour le monde entier –l’Évangile de Jésus-Christ.

La grande histoire

L’histoire de Jésus devient une bonne nouvelle quand on voit qu’elle est le point central de la grande histoire du monde racontée dans la Bible. Cette grande histoire se découpe en 4 grands épisodes : la création, la chute, le salut et la nouvelle création.

1. La création

La vie n’est pas arrivée par hasard. C’est Dieu le Créateur qui a créé le monde, un monde spécialement conçu pour que les êtres humains vivent ensemble heureux, en développant les ressources de la planète et en profitant pleinement de la présence de Dieu. C’est la mission que Dieu a confiée au premier homme et à la première femme, Adam et Ève, en les plaçant dans le jardin d’Éden.

2. La chute

Malheureusement, ça s’est rapidement gâché. Adam et Ève se sont détachés de Dieu pour vivre indépendamment de Lui. Ce fut la chute. Les conséquences ont été grandes et nous affectent encore aujourd’hui ; notre monde souffre de l’absence de Dieu, de relations humaines brisées, d’abus, de catastrophes écologiques et de mort. Et pourtant nous continuons à vivre indépendamment de Dieu.

3. La rédemption

Heureusement, le Dieu Créateur, dans son amour, se révèle fortement opposé à la rébellion humaine et déterminé à transformer le mal et la souffrance en bien, à son plus grand honneur. Dans le prochain épisode, Dieu met en action un plan magistral pour restaurer le monde et secourir les hommes perdus. En s’impliquant spécialement dans l’histoire d’un peuple – Israël –Il prépare la venue de Celui qui jouera le rôle de médiateur entre Dieu et les hommes. Dans la personne de Jésus-Christ, Dieu vient lui-même faire éclater la rébellion humaine au grand jour, puisqu’on le tue. Mais il fait aussi éclater sa grâce au grand jour, puisque par sa mort et sa résurrection, il ôte la culpabilité des hommes et inaugure le renouvellement du monde.

4. La nouvelle création

La vie de Jésus est donc une bonne nouvelle, mais l’histoire du monde ne finit pas là. Dieu a promit de renouveler le monde entier, et la Bible nous donne un aperçu de cet avenir glorieux. Premièrement, en étant proclamée à tous les peuples, cette bonne nouvelle voit naître un mouvement de personnes réconciliées avec Dieu et qui poursuivent sa mission– l’Église. Ensuite, Jésus reviendra de façon définitive pour écraser le mal et introduire un monde nouveau. Ce sera un monde où les êtres humains vivent ensemble heureux, en développant les ressources de la planète et en profitant pleinement de la présence de Dieu : la nouvelle création.

Tu veux en savoir plus sur cette histoire et connecter avec le mouvement de Dieu à Saint-Jérôme ? Visite la page « Connectez »

pdf-iconNotre crédo plus détaillé en pdf