Comments

Vivre avec la dépression

Dans ses « lamentations », Jérémie décrit bien ce qui habite les pensées d’une personne en dépression :

• « J’ai beau crier… il tient ma prière enfermée » (3 :8)
• « Il a fait pénétrer dans les profondeurs de mon être les flèches de son carquois » (3 :13)
• « j’ai oublié ce qu’est le bonheur » (3 :17)

Mais après avoir dévoilé ses pensées sombres, Jérémie nous révèle 3 moyens qu’il utilise pour traverser son profond découragement. Ce n’est rien de magique, ça n’exclut pas les débalancements chimiques, mais c’est un chemin à emprunter pour vivre avec la dépression :

1. Il oriente ses méditations (une journée à la fois)
« Voici ce que je veux méditer pour garder espoir : « les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne prennent pas fin ; elles se renouvellent chaque matin » (3 :21-23)

2. Il fait des déclarations (avant d’en ressentir la réalité)
« Je le déclare, l’Éternel est mon bien, c’est pourquoi je veux m’attendre à lui »

3. Il attend (en silence)
« Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel » (3:26)

Apprenons à garder l’Évangile au centre, même au milieu de la dépression.